Vous êtes ici : Université d'Avignon

>>> [Publication] Vacance des lieux par Philippe Bachimon

Janvier 2013

Cet ouvrage s’intéresse aux lieux laissés vacants, avec le projet de débusquer le sens caché que recouvre leur mise à l’écart du jeu social. Il aborde leur « renaturation », qui leur confère une valeur mémorielle, ainsi que leur réaménagement ou leur restauration. Autrement dit, il s’essaie à décrypter le jeu subtil de l’oubli et de la mémoire qui s’y joue, entre enfouissement et résurgence.

Parmi ces lieux, l’auteur examine particulièrement les friches et étudie celles-ci sous leurs multiples facettes : en référence à leur statut, qu’on les qualifie de rurales, urbaines, industrielles, militaires, touristiques… même si le plus souvent elles sont tout cela à la fois ; en rapport à leur durée, variable, car il en est d’immémoriales mais aussi d’éphémères, d’involontaires et de circonstanciées ; et au regard de leur finalité, au moment où elles sont réappropriées par des activités patrimoniales, touristiques…

L’idée ici soutenue serait que les espaces délaissés deviennent des lieux de mémoire par le biais de leur réappropriation patrimoniale, dès lors qu’une recherche identitaire s’accommode de leur mise en tourisme. La friche est donc présentée ici comme un fondement de l’illusion mémorielle, une nostalgie du rétro ?

Philippe Bachimon est professeur de géographie du tourisme à l’Université d’Avignon. Comme chercheur en poste, invité ou en mission, il a parcouru le monde, y étudiant la reconstruction des identités locales au contact du tourisme. Il est l’auteur (et le co-auteur) de plusieurs ouvrages, Tahiti entre mythes et réalités, Le tourisme local : une culture de l’exotisme… et de multiples articles qui font référence en la matière.

>>> Plus d'informations sur le site de l'éditeur

En savoir +

Type d'évènement

Parutions
Recherche, Parutions




> Toute l'actualité de l'Université d'Avignon
> Archives classées par mois
> Archives classées par thématiques

>>> ENVOYER
Université d'Avignon et des pays de Vauclusepratique
pratiqueminisites

reseaux sociaux