>>> MASTER STRUCTURES ET DYNAMIQUES SPATIALES

Année universitaire 2016-2017

MASTER Sciences Humaines et Sociales

Mention : GEOGRAPHIE

MASTER STRUCTURES ET DYNAMIQUES SPATIALES

Parcours proposés : 

- M1 : GEOGRAPHIE

- M2 : STRUCTURES ET DYNAMIQUES SPATIALES

Ce master réseau s’appuie sur l’UMR ESPACE du CNRS (classée A par l'AERES) qui regroupe des enseignants-chercheurs d’Avignon, d’Aix-Marseille et de Nice. Ces recherches ont comme problématique centrale une approche spatiale et scalaire du fait géographique. Avignon organise ses recherches autour de problèmes théoriques, de questions environnementales et de questionnements plus appliqués.

Domaine de formation Erasmus

07.1 Géographie

Formation diplômante : Oui

Responsable de la formation

PHILIPPE MARTIN

Co responsable(s)

Philippe Martin

UMR 7300 ESPACE
Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse
Case 19
74, rue Louis Pasteur
84029 Avignon Cedex
Tél. : 04 90 16 26 95 / 04 90 16 26 98
Fax : 04 90 16 26 99
mail : philippe.martin@univ-avignon.fr

Structure(s) de rattachement

UFR-ip Sciences Humaines et Sociales
Département Géographie
Unité Mixte de Recherche ESPACE (CNRS 7300)

Objectifs de la formation

La formation est consacrée, d'une part à l’approfondissement de la connaissance des systèmes spatiaux et scalaires, naturels et humains, et d’autre part à l'étude des organisations territoriales que ces systèmes coproduisent. Cela conduit donc à considérer l'analyse du rôle de l’espace dans le comportement de ces systèmes. Ces objectifs impliquent de déployer des méthodes de raisonnement et de travail très spécifiques et conformes à une démarche scientifique.
Celle-ci se fonde sur le postulat que l’espace, au sens au moins de l’étendue anthropisée de la surface de la Terre, n’est pas un simple contenant, mais est aussi une condition et une contrainte, en raison des règles spécifiques qui le régissent, pour l’établissement du fait humain. C’est en cela qu’une approche spatiale qui intègre une dimension scalaire est fondamentale dans une pensée géographique. De là découlent des méthodes, des techniques, des outils, etc. permettant de mettre en évidence, de caractériser, de formaliser, de modéliser cette dépendance du fait géographique aux règles spatiales et scalaires qui déterminent, pour partie, les potentiels exploitables par l’établissement humain.


L’objectif de la formation est donc de former de jeunes chercheurs capables de mettre en œuvre cette approche du monde, afin, d’une part de porter plus loin une réflexion théorique sur son mode intrinsèque d’organisation, mais aussi, d’autre part d’accroître la connaissance que nous avons de l’espace géographique pour mieux y vivre aujourd’hui comme demain (Développement durable).
Ce master, qui est une offre de formation cohabilitée entre les universités d’Avignon (UAPV), de Nice (UNSA) et de Marseille (AMU), propose :

- d'une part, un ensemble de modules (environ 20) capitalisables, donnés et évalués en une semaine (environ 30 h de formation par module) dont la plus grande partie est fournie par les centres d’Avignon, de Nice et d’Aix-en-Provence, mais à laquelle s’ajoutent des modules proposés par les universités de Grenoble et de Milan, pour l’essentiel,

- d'autre part, des enseignements plus techniques et pratiques mutualisés avec notre Master 2 pro (GEOTER).


Sur la base d’un nombre minimal de modules optionnels à valider (mais l’étudiant(e) peut en suivre plus) pour obtenir le M2-SDS, cette offre large théorique, pratique et technique permet à l’étudiant(e) de déterminer, à la carte, son parcours en fonction de son projet et de ses besoins de formation, tout en prenant en compte ses disponibilités puisque l’offre s’étale sur environ 4 à 5 mois (de septembre à janvier).
Cette organisation est donc particulièrement avantageuse pour des personnes en situation professionnelle qui peuvent ainsi, sur un an, voire sur 2, valider une formation à bac + 5 en ne disposant que de quelques semaines dans l’année. Cela étant le niveau correspondant à une formation à, par et pour la recherche devra apparaître très clairement aussi, dans le mémoire et dans la soutenance à réaliser en fin d’année après une présentation à la promotion au printemps lors des « mastoriales ».
Cette offre de formation se décline aussi en fonction des acteurs qui œuvrent dans les modules qui sont des sortes de séminaires interactifs où interviennent les différents chercheurs ou enseignants – chercheurs de l’UMR ESPACE et où prennent corps les problématiques qui seront exploitées dans le mémoire de master et peut-être, ensuite, dans une thèse.
C’est donc à ce niveau, dans ces petites cellules de recherche, regroupant généralement moins de 10 personnes, que s’initie pratiquement le lien avec la recherche, avec les chercheurs, avec l’UMR ESPACE et avec d’autres laboratoires partenaires, si nécessaire.

Initiation à la recherche :
L'étudiant du Master SDS choisit en début d'année le laboratoire de site dans lequel il sera immergé, en fonction de son projet de recherche et de son projet professionnel, en accord avec l’équipe pédagogique. Une tâche (dans le cadre d'un groupe de recherche, d'un contrat, etc.) qui s'insère dans les projets du laboratoire lui est proposée (si nécessaire), sous la responsabilité d'un chercheur ou d'un enseignant-chercheur. Pour ce travail, il peut avoir à passer une partie de son temps en stage dans un autre laboratoire ou dans tout autre organisme, en France ou à l'étranger.

Toutefois, la nouvelle maquette 2013-2014, largement renforcée (le nombre d'heures d'enseignements a été presque multiplié par deux) offre aussi à l'étudiant, qui souhaite se former par et à la recherche, un très solide bagage technique qui lui confèrera un profil complet et donc attractif sur le marché de l'emploi si d'aventure il ne souhaitait pas poursuivre sa formation par une thèse.

Ce master réseau s’appuie sur l’UMR ESPACE 7300 du CNRS (classée A par l'AERES) qui regroupe des chercheurs et des enseignants-chercheurs en poste sur les sites d’Avignon, d’Aix-Marseille et de Nice.
Cette équipe se structure autour de deux axes :
- Interactions multi-échelles et fonctionnement des systèmes territoriaux ;
- Devenir des systèmes territoriaux : de l'analyse des tensions à l'anticipation des changements.
Si ces recherches ont comme point nodal une approche spatiale et scalaire du fait géographique, chaque pôle (Avignon, Aix, Nice) a une spécificité dans cette orientation générale.
L’équipe d’Avignon organise ses recherches autour de :
- problèmes théoriques : rapports scalaires et rapports de position : analyse spatiale et analyse fractale, ...
- questions environnementales :basses eaux et étiages, risque et variabilité climatique, morphologie quantitative et géomorphologie dynamique, ...
- questionnements appliqués : déplacements en zones urbaines, transports à la demande, localisation optimale, aménagement régional, ...
Ces travaux s'inscrivent généralement dans des projets de recherche.

L’objet d’étude abordé dans ces recherches peut être le bassin méditerranéen, mais cela sans exclusive, en particulier pour les questions d’ordre méthodologique, théorique et bien évidemment épistémologique.
Par exemple, des travaux sont actuellement aussi conduits en Afrique (Sénégal : thèses en co-tutelles avec les universités de Dakar et de Saint-Louis du Sénégal, en Inde, etc.).

Ces éléments sont particulièrement importants à prendre en compte dans la mesure où tout étudiant de M2-SDS se trouve en situation d’acquérir une formation à, par et pour la recherche, ce qui implique d’être intégré et en rapport très étroit avec le milieu de la recherche et avec quelques chercheurs qui fourniront l’encadrement intellectuel indispensable.

Compétences visées

Secteurs d’activité :
Tout secteur ayant une composante spatiale et scalaire : agriculture, environnement, géographie physique, risque, urbanisme, nouvelles technologies, aménagement, recherche, transport, développement durable, etc.
Les débouchés se trouvent dans des organismes publics, parapublics ou privés, nationaux ou internationaux dont, par exemple, des bureaux d’études pour des applications en géomarketing, environnement, transport, aménagement, etc., mais aussi dans des collectivités territoriales, des ONG, des organismes internationaux, etc.

Métiers :
Animateur/porteur de projet, ingénieur d’étude, ingénieur de recherche, chercheur, etc.
Chargé de recherches, chargé d’études, chargé de missions, dirigeant de bureau d’études...

Partenariats scientifiques

La formation est cohabilitée entre les universités d’Avignon (UAPV),  de Nice (UNSA) et d'Aix-Marseille (AMU). Elle se développe aussi parallèlement à d’autres masters d’autres universités : Grenoble I et Milan avec lesquelles elle partage quelques modules.


Le réseau de l'UMR ESPACE rassemble de nombreuses compétences qui couvrent l’ensemble des méthodes de quantification et de modélisation etc., en particulier en analyse spatiale et scalaire, et de très nombreuses thématiques, tant en géographie physique qu'en géographie humaine. Les problématiques traitées peuvent donc relever tout autant de la géographie physique que de la géographie humaine dans la mesure où elles sont spatiales et scalaires.


Ces travaux nécessites la maîtrise de bien des outils au delà du classique SIG, ce à quoi forme le Master SDS (modélisation fractale, Systèmes Multi-Agents...), pour lesquels une formation est offerte dans le cadre d'une mutualisation avec le Master 2 pro GEOTER.


Pour le M2-SDS les étudiants seront amenés à être mobiles pour -1- suivre des enseignements optionnels proposés dans les autres universités, et -2- fréquenter d’autres laboratoires et d’autres équipes de chercheurs en rapport avec leur projet scientifique et professionnel. Des travaux de terrain peuvent en outre être conduits tant en Camargue qu'en Cevennes où nous disposons de bases expérimentales (bassins versants expérimentaux en milieux de socle au karstique). Ces bases fonctionnent avec des partenariats en particulier avec l'École des Mines d'Alès.

Partenariats institutionnels

Aix-Marseille Université (AMU)


Université de Nice Sophia-Antipolis (UNSA)


Universités de Grenoble I et Milan

Informations complémentaires

Plaquette de présentation (PDF)

Mots-clés

analyse spatiale, SIG, échelle, fractal, modèle, chorème, réseau, TIC, Méditerranée, recherche, géographie physique ou humaine, système, morphogenèse, modélisation graphique, prospective territoriale, structure, environnement, développement durable
>>> ENVOYER
Université d'Avignon et des pays de Vauclusepratique
pratiqueminisites

reseaux sociaux